Archives par mot-clé : Violette & Co

Présentation-débat du numéro Age et Sexualité de la revue Clio à la librairie Violette & co, 2 mars 2016

A l’occasion de la sortie du dossier spécial de la revue Clio sur « Age et Sexualité », la librairie Violette & Co, 102 rue de Charonne (Paris 11e) organise une présentation-débat le mercredi 2 mars 2016 de 19H à 20H30. Marie Bergström, Lucas Monteil et Mathieu Arbogast seront invités à échanger autour du thème Genre, sexualité et écart d’âge. Les échanges sont animés par Michel Bozon et Juliette Rennes qui ont coordonné ce numéro thématique. L’entrée est libre.

Sans titre
****
Sommaire du dossier. CLIO. Femmes, Genre, Histoire 42/201

 Âge et sexualité

Responsables du numéro : Michel BOZON & Juliette RENNES

Michel BOZON & Juliette RENNES
Histoire des normes sexuelles : l’emprise de l’âge et du genre

*Dossier*
Sandra BOEHRINGER & Stefano CACIAGLI
 L’âge des amours.
Genre et réciprocité érotique en Grèce archaïque

Christine THÉRÉ
 Âge de retour et retour d’âge :
l’asymétrie entre les sexes dans les discours médicaux
en France (1770-1836)

Ophélie RILLON
 Sexualité juvénile sous contrôle
dans les écoles secondaires maliennes (1960-1970)

Jean BÉRARD & Nicolas SALLÉE
 Les âges du consentement. Militantisme gai et sexualité des mineurs en France et au Québec (1970-1980)

Marie BERGSTRÖM
 L’âge et ses usages sexués sur les sites
de rencontres en France (années 2000)

Lucas MONTEIL
 De l’« Amour vieux-jeune ». Âge, classe et homosexualité masculine en Chine post-maoïste

*Regards complémentaires*

Mathieu ARBOGAST
 Plus de leur âge ? La sexualité des femmes de 50 ans dans les séries TV au début du XXIe siècle

*Documents*
Christiane KLAPISCH-ZUBER La Fontaine de Jouvence.
Bain et jeunesse entre XIVe et XVIe siècle

Lynn BOTELHO
/Les Trois âges et la Mort /du peintre Hans Baldung (XVIe siècle)

Didier LETT Genre et violence sexuelle à l’encontre des enfants dans les archives judiciaires de Bologne au XVe siècle

Sommaire complet du numéro

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

“Le féminisme est-il soluble dans le nationalisme?”, 10 octobre, Violette & Co

 “Le féminisme est-il soluble dans le nationalisme?”

10 octobre 2014, à partir de 19h

Librairie Violette & Co, 102 Rue de Charonne, 75011 Paris

Animatrice du débat : Natacha Chetcuti (Sociologue, chercheure associée au CRESPPA, équipe « GTM ») et Yvette Claverane (ancienne journaliste et militante)

En France comme en Europe, les débats concernant l’égalité entre les femmes et les hommes et l’accès aux droits des lesbiennes et des gays a donné lieu à des affrontements politiques, qui ont fait resurgir les figures historiques de l’extrême droite et de la droite classique. Elles donnent lieu à deux modèles politiques : l’arabe et le musulman comme synonyme de terrorisme et de délinquance, et celle du retour au fantasme juif, associée à l’homosexualité comme figure de la décadence. S’ajoute à ces poncifs la question du nationalisme dont se réfère entre autres l’extrême droite par rapport aux politiques européennes.

Le féminisme (et/ou le lesbianisme) comme projet social de résistance et d’émancipation se trouve ici confronté à des questions qui ne sont pas si nouvelles, si l’on en croit les différents questionnements qui ont été soulevés dans les années 1980 et 1990 dans certains cercles universitaires (Féminisme et nazisme, CEDREF, 1992 ; Les féministes face à l’antisémistime et au racisme, ANEF, 1998), et dans des mouvements sociaux. Néanmoins dans le contexte actuel, l’hétérosexisme, le classisme, le racisme et l’antisémitisme, se trouvent au centre du système capitaliste en tant que formes structurelles d’oppression.

Ces enjeux contemporains des pratiques et des discours réactionnaires seront analysés à l’aune de la notion même d’humanité. Ainsi Claire Ambroselli (médecin) reviendra sur le rôle de la médecine et de la résistance aux crimes contre l’humanité. Eve Pascal (lesbienne féministe) traitera de la résistance des lesbiennes pendant la seconde guerre mondiale. Par l’analyse des théories politiques et littéraires des intellectuels d’extrême droite dans les années 1930, Sandrine Sanos (historienne), examinera la généalogie des discours d’extrême droite afin d’éclairer la compréhension des modèles actuels de l’antisémitisme, et de leur corrélation éventuelle avec les politiques d’égalité de genre et d’hétérnormativité. Karima Ramdani (politologue) proposera une analyse des rapports entre nationalisme-féminisme/féministes françaises-algériennes-féministes algériennes et de la racialisation du genre et de la sexualité dans l’Algérie coloniale. Eleni Varikas, politologue, (sous réserve) questionnera les rapports entre exclusion, émancipation par la production des terminologies des différences.

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website