Archives par mot-clé : sexualité

Sortie du dernier numéro Genre, sexualité & société, Périphériques

Genre, sexualité & sociétés, “Périphériques”, 2012/7.

Dossier établi sous la direction d’Isabelle Clair et consacré à la sexualité comme ligne de démarcation dedans/dehors.

Dans sa présentation, les auteurs se proposent de renouveler l’enquête sur les classes populaires au prisme de la sexualité, de “révéler des superpositions entre classe sociale et race”, de “re-visiter le genre” et d'”accéder au subjectivités”.

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Vendredi 1er juin 2012, dernier séminaire de l’année: la prostitution ouvrière au XIXe siècle.

Nous retrouvons vendredi 1er juin (de 16hà 18H en Salle Picard au 17 rue de Sorbonne) Lola Gonzalez-Quijano (doctorante à l’EHESS / Université l’Orientale de Naples) qui présentera  sa communication intitulée: Le cinquième quart : la prostitution des ouvrières parisiennes de la seconde moitié du XIXe siècle.

Retrouvez ses travaux et sa bibliographie : http://crh.ehess.fr/index.php?/membres/doctorants-ater-et-post-doctorants/1492-gonzalez-quijano-lola

Pour un résumé de son Master II intitulé Les petites femmes du quartier latin. Prostitution et sexualité (1850-1900)http://genrehistoire.revues.org/index263.html

 

Friday, June 1, 2012, last seminar of the year: Worker Prostitutes in the 19th Century

We will meet Friday, June 1st (from 16h to 18h in Salle Picard at 17 rue de Sorbonne). Lola Gonzalez-Quijano (a doctoral student at  l’EHESS / Université l’Orientale de Naples) will give a presentation on her work entitled: Le cinquième quart : la prostitution des ouvrières parisiennes de la seconde moitié du XIXe siècle.

Find her research and bibliography here : http://crh.ehess.fr/index.php?/membres/doctorants-ater-et-post-doctorants/1492-gonzalez-quijano-lola

Le Féminisme change-t-il nos vies ?

Gardey Delphine (dir.), Le féminisme change-t-il nos vies ?, Paris, Textuel, 2011

« Plus qu’un bilan, il s’agit de proposer une lecture vivante des prises de position féministes contemporaines et des questions dont elles s’emparent. Déclinée au présent, notre réflexion vise ce qui a eu lieu, ce qui est en cours et ce qui s’ouvre » (p. 10), ainsi s’ouvre cette petite encyclopédie critique, véritable boîte à outils pour penser avec l’épistémologie féministe.

L’ouvrage collectif dirigé par Delphine Gardey, historienne et sociologue, entreprend ainsi de dresser une synthèse vive des théories féministes et de leurs questionnements pour penser les rapports historiques, politiques et sociaux entre les sexes. Politique, travail, sexualité, individualisme, (post)colonialisme constituent autant de domaines investis et transformés par le féminisme.

La conclusion de l’ouvrage rappelle que pour penser le féminisme, race, genre, classe et sexualité doivent être articulés. « En contexte (post)féministe, la perte du sujet unifié (de l’action individuelle et collective) et de l’idéal de totalité est perçue comme un bienfait et le ressort pour de nouvelles connexions, de nouvelles opportunités » (p. 121). L’intersectionnalité permet alors de penser à partir de la multiplicité des expériences des femmes pour valoriser un pluralisme nécessaire à l’espace de réflexion du féminisme, mais également à son cadre d’action critique et politique.

Clyde Plumauzille

Sommaire

Le féminisme change-t-il nos vies ?
Delphine Gardey (historienne et sociologue)

Le féminisme a-t-il transformé la politique ? 
Isabelle Giraud (politiste)

Le féminisme a-t-il déplacé les frontières du travail ?
Rachel Vuagniaux (sociologue)

Le féminisme a-t-il redéfini les sexualités ?
Lorena Parini (politiste)

Un féminisme « décolonial » est-il possible ?
Lulia Hasdeu (anthropologue)

Le féminisme est-il soluble dans l’individu ? 
Laurence Bachmann (sociologue)

Le féminisme émancipera-t-il les hommes ? 
Christian Schiess (sociologue)

Définir les vies possibles, penser le monde commun 
Delphine Gardey

 

Compte-rendus en ligne:

http://lectures.revues.org/7791

http://gss.revues.org/index1995.html

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website