Archives par mot-clé : sans-papiers

Séminaire Prefics autour du genre de la contestation sociale, 4 juillet, Rennes 2

Un séminaire pour les rennais-e-s!

La dernière séance du séminaire sur “L’expérimentation de la contestation sociale” (Prefics) se déroulera autour de la thématique suivante « Le genre et les rapports sociaux de sexe : enjeu des luttes féministes et outil d’interprétation des mouvements sociaux et du militantisme ». Elle aura lieu le 4 juillet prochain de 9h30 à 12h en salle B332 (Université Rennes 2).

A cette occasion, les organisatrices, Claire Lesacher et Nadia Ouabdelmoumen, recevront deux intervenant-e-s :

Xavier Dunezat ( Enseignant de sciences sociales, membre associé du CRESPA, Paris 8-10 GTM) : “« Les rapports sociaux de sexe dans les mouvements sociaux : entre domination et résistance. Le cas des mobilisations dites de chômeurs et de sans-papiers”

Lydie Porée (co-auteure avec Patricia Godard du livre « Les femmes s’en vont en lutte ! Histoire et mémoire du féminisme à Rennes” (1965-1985 ) aux Éditions Goater) : “Histoire du féminisme à Rennes : une association et des projets conçus comme des outils de réflexion et de lutte pour aujourd’hui, retour sur une expérience de recherche militante”

En préparation du séminaire, les intervenant-e-s proposent la lecture des textes suivants :

– Bibia Pavard, « Genre et militantisme dans le Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception. Pratique des avortements (1973-1979) », CLIO. Histoire, femmes et sociétés [En ligne], 29 | 2009, mis en ligne le 11 juin 2009. URL : http://clio.revues.org/index9217.html

– ROUX (P .) et al., « Le Militantisme n’échappe pas au patriarcat », Nouvelles questions féministes, 24 (3), 2005, p. 4-15.

 

 

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

« “Elles gagnent plus, mais je suis mon propre maître !” – Quelle “autonomie” pour les travailleuses sans papiers à Paris ? »: prochaine séance du séminaire le 19 décembre avec la sociologue Ya-Han Chuang

Pour sa troisième séance, le séminaire “Genre et classes populaires” a le plaisir d’accueillir Ya-Han Chuang, doctorante en sociologie au GEMASS à l’Université Paris IV Sorbonne, pour une communication portant sur les rapports de genre, de classes et de race dans les lieux du travail informel (domicile et salon de manucure) :  « “Elles gagnent plus, mais je suis mon propre maître !” – Quelle “autonomie” pour les travailleuses sans papiers à Paris ? ».

La séance aura lieu à la Sorbonne, salle Picard 3, le jeudi 19 décembre de 17h à 19h. C’est au 17 rue de la Sorbonne, escalier C, 3e étage, dernière salle à droite. La séance est ouverte à toutes et tous (en l’absence de carte d’étudiant/professeur à présenter à l’entrée, il faut dire que vous vous rendez au séminaire en précisant la salle).

Pour découvrir ses travaux:

“Problematizing “Chinatowns”: conflicts and narratives surrounding Chinese quartiers in and around Paris 2013″: http://www.gemass.fr/IMG/pdf/Chinatowns_Chuang_and_Tremon_Offprint.pdf

“Les manifestation des chinois de Belleville”, http://www.laviedesidees.fr/Les-manifestations-des-chinois-de.html

 

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website