Archives par mot-clé : politique

L’entre-soi masculin en politique, ce soir au Lieu-Dit, Paris XXe

L’entre-soi masculin en politique 

Soirée-débat, 25 novembre 2014, 19h au Lieu-Dit, Paris XXe. 

 

 



A l’occasion de la parution de son numéro 204 et de la journée de mobilisation contre les violences faites aux femmes, la revue Actes de la recherche en sciences sociales vous invite à un débat sur l’entre-soi masculin en politique.



Deux femmes qui s’affrontent aux élections municipales de Paris en 2014, une loi sur la parité qui a permis d’assurer un même nombre d’élus et d’élues dans certaines assemblées : la domination traditionnelle des hommes dans le champ politique semble ébranlée.


Le travail proposé par les sociologues Catherine Achin et Sandrine Levêque montre qu’il n’en est rien, et que les hommes parviennent à maintenir un entre-soi excluant dans les coulisses du pouvoir.


Deux militantes féministes, Sarah Benichou et Celine Mouzon, viendront débattre de l’intérêt et des limites de la parité pour combattre le sexisme en politique. Leurs analyses montreront que, loin de se cantonner aux sphères institutionnelles, la question de l’entre-soi masculin concerne aussi les groupes et les organisations qui se déclarent les plus progressistes, radicales et même révolutionnaires.


Le débat aura lieu au bar

le Lieu-dit le 25 novembre 2014, 19h. www.le <http://www.lelieudit.com/

Intervenantes : Catherine Achin, Sandrine Lévêque, sociologues ; Sarah Benichou, Celine Mouzon, militantes. Modération : Sylvie Tissot.

 
Voir le sommaire du numéro : http://www.arss.fr/

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Dernier numéro de la revue Travail, Genre et Sociétés: Genre, féminisme et syndicalisme

Travail, genre et sociétés, 2013/2 (n° 30), (retrouvez le sommaire sur cairn)
Ce dossier entend se saisir “de la problématique genre pour analyser les transformations du syndicalisme et ses perspectives de renouveau” (Cécile Guillaume, “Présentation du dossier”, p.29). Il aborde plus spécifiquement “trois dimensions étroitement liées entre elles”:
– les mesures en faveur d’une meilleure “démocratie de genre” en interne des syndicats
– les actions menées par les syndicats pour défendre les intérêt des salarié-e-s
– les stratégies de syndicalisation en direction des femmes
A partir d’enquêtes inédites sur les stratégies syndicales en faveur de la représentation des femmes et de leurs intérêts dans différents contextes nationaux, il s’agit de questionner, par une approche comparative, la division sexuée du travail militant, les relations entre syndicalisme et féminisme ou encore les difficultés au quotidien éprouvées par les femmes de l’exercice d’une activité militante ou syndicale.

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website