Archives du mot-clé Paris

Parution: Paris, ville ouvrière, de Maurizio Gribaudi.

Dans la continuité de plusieurs travaux récents d’histoire sur Paris et les Parisiens au premier XIXe siècle (Vivre la Ville de Piette et Racliffe, par exemple), cet ouvrage revient sur les dynamiques sociales, économiques et démographiques de cette période pour révéler « la grouillante vitalité avec laquelle se croisent, cohabitent et collaborent, bon gré mal gré, quantité de différentes physionomies professionnelles et sociales ». Avec ce livre, Maurizio Gribaudi cherche à établir une modernité du Paris populaire. Le livre se révèle particulièrement stimulant quand il examine les transformations du maillage urbain et les logiques d’appropriations populaires de l’espace urbain.

Lecture: Violette Nozière. A Story of Murder in 1930s Paris, Sarah Maza

Sarah Maza, Violette Nozière. A Story of Murder in 1930s Paris, Berkeley: University of California Press, 2011.

Explorer les imaginaires, traquer les problématiques sociales, sexuées et sexuelles d’une époque à travers l’étude fine d’itinéraires biographiques dans la tourmente, proposer une autre histoire sociale des années 1930, tel est le fil rouge du nouvel ouvrage de Sarah Maza consacré à Violette Nozière, dont le parricide défraya la chronique judiciaire et criminelle.

Au-delà du scandale de cette affaire et des lignes de fracture qu’il révèle dans l’opinion publique d’une époque, l’auteure procède à une biographie familiale minutieuse et située pour dérouler un trajet migratoire d’individus des classes populaires « montés » à Paris et travaillés par l’ambition d’une ascension sociale qui se cristallise sur leur fille unique, Violette. Sarah Maza analyse alors le parcours parisien de Violette, les différents univers géographiques et sociaux dans lesquels cette fille d’ouvriers gravite et se constitue une nouvelle identité hybride de « fille chic » et « émancipée ».

 L’empoisonnement, le parricide, l’inceste occupent de façon un peu surprenante une position secondaire dans l’ouvrage qui se focalise d’abord et avant tout sur l’itinéraire d’une jeune fille « voulant vivre sa vie », et sur ce que ce désir d’émancipation nous révèle d’une décennie travaillée par les contrastes et les contradictions. Le récent compte-rendu d’Anne-Emmanuelle Demartini (Université Paris-Diderot-Paris 7) paru sur H-France permet d’élucider ces silences sur les causes principales de l’affaire et offre surtout une lecture critique plus que passionnante pour apprécier le projet intellectuel de cet ouvrage (lien ci-dessous).

http://www.h-france.net/vol13reviews/vol13no172demartini.pdf

 

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Séance la rue / Rachel Fuchs en podcast

La dernière séance de cette année de séminaire Genre et Classes Populaires in situ est à écouter en podcast dans la rubrique « Archives 2012/2013 », c’est à dire ICI.

Nous avons reçu Rachel Fuchs pour une intervention intitulée: « Les faiseuses d’anges du quartier Notre-Dame des Champs: Communauté et réseaux personnels » ou « Est-il possible pour une historienne qui s’était spécialisée dans l’histoire de la longue durée d’être heureuse avec micro-histoire ? »

Prochaine séance du séminaire GCP, le 8 février 2013: “Les espaces de loisirs” avec Alexandra Ferreira

La prochaine séance du séminaire aura lieu le 8 février, 16h-18h, à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, en salle Picard (esc. C, 3e étage). Alexandra Ferreira, Doctorante en sciences de l’éducation à l’Université Paris 13 Villetaneuse, viendra discuter de sa recherche.

Son intervention est intitulée: “Le centre de loisirs élémentaire parisien comme lieu d’apprentissage du genre. Enjeux des mixités (sexuelle, générationnelle, sociale)”.

Pour préparer notre séance, un texte de notre intervenante « Temporalités et apprentissages de genre en centre de loisirs » et plusieurs suggestions bibliographiques: Quelques éléments bibliographiques autour des centre de loisirs, laboratoires du genre

 

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn