Archives de catégorie : Actualités / News

« Citoyennes des champs », présentation du prix Ménmosyne à la Sorbonne le 23 septembre 2015

Présentation du prix Mnémosyne à la Sorbonne

Les membres de Mnémosyne (Association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre), et de l’Institut d’histoire de la Révolution française (UMS 622 / IHMC UMR 8066, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) sont heureux de vous convier à la présentation du livre de

Pauline Moszkowski-Ouargli
Doctorante à l’IHRF-IHMC, lauréate du prix Mnémosyne 2013

Citoyennes des Champs. Les femmes de Beaumont-du-Périgord pendant la Révolution française, Presses universitaires de Rennes

Avec comme discutante Clyde PLUMAUZILLE (docteure en histoire, membre associée de l’IHRF-IHMC).

Mercredi 23 septembre
de 18h à 20 h
Salle Marc BLOCH
Esc. C, 2nde étage (au fond à droite)
17, rue de la Sorbonne 75005 Paris

Venez nombreux-ses !

Présentation Pauline Moszkowski

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Le cycle de conférences du Comité d’Histoire de la ville de Paris « L’invention des bas-fonds parisiens » est en ligne

 

Le cycle de conférences organisé par le Comité d’Histoire de la Ville de Paris en partenariat avec le Petit Palais sur l’invention des bas-fonds est en ligne. Au sommaire: femmes du peuple, voleurs et brigands, prostituées et cours des miracles!

« Qui sont ces misérables, ces criminels, prostituées et mendiants qui hantaient la capitale aux yeux des bons citoyens ? Notion mouvante, les bas-fonds, vus comme le refuge de ceux qui vivent aux marges de la société, véhiculent nombre de fantasmes historiques ou littéraires.Pour cerner au mieux cette infra-société urbaine, différents cas d’études vous seront proposés par des historiens spécialistes du Moyen Âge au XIXe siècle, s’appuyant sur les archives pénitentiaires ou policières, les témoignages des contemporains,les romans puisant dans l’imaginaire ».

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Le certificat d’études genre à Paris 1: la campagne de sélections est ouverte!

Cette certification en études de genre est constituée de cours et séminaires existants qui sont mutualisés, parmi lesquels un cours de tronc commun et deux séminaires au choix  en histoire, sociologie, anthropologie, économie, sciences politiques… Il est ouvert aux étudiant-es de master et de doctorat quelque soit leur université principale (et à titre dérogatoire aux étudiant-es de L3 ayant un projet de recherche de master sur le genre). Les inscriptions se font via l’application SESAME (http://www.univ-paris1.fr/ufr/idup/certificat-detudes-genre/).
Vous trouverez des informations plus complètes dans la brochure détaillée :
(http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/Axe_de_recherche_genre/Certif_genre_initial_descriptif_2015_01.pdf).

Vous pouvez contacter Marianne Blidon et Violaine Sebillotte de l’équipe pédagogique pour plus de renseignements

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Dernier numéro de la revue: Gender & History

Dernier numéro de la revue: Gender & History

http://onlinelibrary.wiley.com/store/10.1111/gend.2015.27.issue-1/asset/cover.gif?v=1&s=544c42b87d89d7f812a702ac1e89cfe215bf92ee

http://onlinelibrary.wiley.com/journal/10.1111/%28ISSN%291468-0424

 

Volume 27, Issue 2, August 2015
 

Articles:

Bodies of Evidence: Sex and Murder (or Gender and Homicide) in Early Modern England, c.1500–1680 (pages 245–262)

J. Kesselring

 

Women, ‘Usury’ and Credit in Early Modern England: The Case of the Maiden Investor (pages 263–292)

Judith M. Spicksley

 

‘Skills Proper to their Sex’: Cecilia Morillas and a New Domestic Education in Early Modern Spain (pages 293–306)

Margaret E. Boyle

 

The Pleasures of a Single Life: Envisioning Bachelorhood in Early Eighteenth-Century England (pages 307–328)

James Rosenheim

 

‘You May Bind Me, You May Beat Me, You May Even Kill Me’: Bridewealth, Consent and Conversion in Nineteenth-Century Abẹ́òkúta (in Present-day Southwest Nigeria) (pages 329–348)

Temilola Alanamu

 

Piety, Professionalism and Power: Chinese Protestant Missionary Physicians and Imperial Affiliations between Women in the Early Twentieth Century (pages 349–373)

Sarah Pripas-Kapit

 

Queering the Martial Races: Masculinity, Sex and Circumcision in the Twentieth-Century British Indian Army (pages 374–396)

Kate Imy

 

‘A Spanish Housewife is Your Next Door Neighbour’: British Women and the Spanish Civil War (pages 397–416)

Roseanna Webster

 

Dressing the Shop Window of Socialism: Gender and Consumption in the Soviet Union in the Era of ‘Cultured Trade’, 1934–53 (pages 417–445)

Philippa Hetherington

 

From ‘Mother of the Nation’ to ‘Lady Macbeth’: Winnie Mandela and Perceptions of Female Violence in South Africa, 1985–91 (pages 446–464)

Emily Bridger

 

Nirbhaya’s Body: The Politics of Protest in the Aftermath of the 2012 Delhi Gang Rape (pages 465–486)

Krupa Shandilya

 

This issue also contains abstracts and book reviews.

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

PUB: Appropriations ordinaires des idées féministes, Politix

Le dernier numéro de la revue Politix est consacré aux appropriations ordinaires des idées féministes et sonde le continuum de ces formes d’appropriations qui permet de dépasser le clivage féministe-non féministe dans le quotidien des mouvements sociaux. Dirigé par Alban Jacquemart, Viviane Albenga et Laure Bereni, il s’appuie sur les contributions de Fanny Gallot, Eve Meuret-Campfort, Camille Masclet, Laurence Bachmann, Pauline Delage, Gwenaëlle Perrier et Pamela Aronson.

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Podcast séance religieuses – 25 juin – N. Pellegrin, A. Jusseaume

Vous trouverez ci-dessous les podcasts des deux interventions de la dernière séance du séminaire de l’année qui s’est tenue le 25 juin autour des « religieuses »

Deux historiennes nous ont proposé des communications issues de leurs travaux respectifs interrogeant la routine des religieuses.

Nicole Pellegrin (Institut d’Histoire moderne et contemporaine, ENS/CNRS/Université Paris 1) a présenté une intervention intitulée : « Habiller la norme sous l’Ancien régime. Les vêtements de religion féminins dans et hors clôture : créations, (dés)habillages et habitus ».

→ Podcast de l’intervention de Nicole Pellegrin

Anne Jusseaume (Centre d’Histoire de Sciences Po) a présenté une intervention intitulée « Temps religieux, temps du soin : le quotidien des sœurs soignantes au XIXe siècle ».

→ Podcast de l’intervention d’Anne Jusseaume

Quelques suggestions de lecture des travaux de nos invitées:

Anne Jusseaume

« Soigner des femmes en couches, un interdit levé pour rechristianiser? Des sœursauprès des parturientes au XIXe siècle ». Chrétiens et sociétés XVIe– XXIe, N°19 «Médecine et religion », 2012. http://chretienssocietes.revues.org/3342

« De la disgrâce à la grâce, la trajectoire des Filles de la Charité « de condition » auXIXe siècle », Hypothèses. Travaux de l’Ecole doctorale d’Histoire, Publications de la Sorbonne, 2014, https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2014-1-page-255.htm

Nicole Pellegrin

« Habits du soi, costume de l’autre. Pour une approche critique des sources écrites de l’histoire vestimentaire des identités françaises », in Des habits et nous. Vêtements et identités nationales, éd. Jean-Pierre Lethuillier, Rennes, PUR, 2007, p. 15-23.
« La Nonne en ses costumes de scène. Le cas du théâtre révolutionnaire français », in D. Doumergue et A. Verdier (dir.), Le Costume de scène, objet de recherche, Cirey-les-Mareilles, Lampsaque, 2014, pp. 139-156, ill.
« Quand le voile fait son cinéma. Notes sur les parures blanches de quelques religieuses « hollywoodiennes » préconciliaires » in Claude Coupry et Françoise Cousin (dir.), Lumières du blanc, Saint-Maur-des-Fossés, AFET et Sépia, 2014, pp. 129-138 ill.

Publication: Sociologie de la prostitution, Lilian Mathieu

Vient de paraître aux éditions La Découverte un repère salutaire consacré à la sociologie de la prostitution par Lilian Mathieu : retour sur un faisceau de pratiques économico-sexuelles stigmatisées qui nous donne à voir les rapports de pouvoir qui s’exercent sur une partie de la population marquée par son mauvais genre, sa position économique subalterne et son insubordination sexuelle.

 

Résumé:
La prostitution est un objet social double. Il s’agit bien sûr d’une pratique singulière qui articule sexualité et économie et qui implique divers protagonistes (femmes et hommes prostitués, clients, proxénètes). Mais elle est aussi un « problème social » à la définition et au traitement desquels participent entrepreneurs de morale, législateurs, policiers ou encore travailleurs sociaux, dont l’action exerce en retour de considérables effets sur la pratique et le quotidien des personnes prostituées.
C’est toute la complexité des rapports entre ces deux dimensions de la prostitution que cet ouvrage s’est donné pour objet d’explorer, en dressant un bilan des recherches sociologiques qui lui sont consacrées. Un tel enjeu n’est pas anodin, s’agissant d’une réalité sociale davantage objet de polémique, voire de fantasme, que de connaissance scientifique. Pourtant, la sociologie de la prostitution a connu ces dernières années d’importants développements, en France comme à l’étranger, qui ont permis d’atténuer son statut d’« objet sale » trop longtemps relégué aux marges de la recherche.

http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Sociologie_de_la_prostitution-9782707179159.html

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Article: Michelle Perrot ou le goût des autres, La Vie des Idées

« Explorer les marges et les non-dits, restituer les paroles et les vies oubliées, c’est encore traduire en actes ce goût des autres jamais démenti et qui trouve de multiples espaces pour s’exprimer. »

Un portrait de l’historienne pionnière des femmes, du genre et des classes populaires Michelle Perrot par Isabelle Lacoue-Labarthe sur La Vie des Idées: http://www.laviedesidees.fr/Michelle-Perrot-ou-le-gout-des-autres.html

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Podcast séance « Personnes âgées » – Valentine Trépied – 11 juin 2015

Vous trouverez ci-dessous le podcast de la séance de séminaire qui s’est tenue le 11 juin 2015 et portait sur les personnes âgées en EHPAD.

Valentine Trépied (sociologue, Centre Maurice Halbwachs, EHESS/ENS/CNRS) est venue nous présenter une intervention à partir de sa thèse, tout récemment soutenue, intitulée : « Devenir dépendant. Approche sociologique du grand âge en institution ». Son intervention portait plus spécifiquement sur « Routines et dépendance, l’étiquetage des personnes âgées en EHPAD » et a montré comment les routines professionnelles du personnel de l’institution finissent par s’imposer aux personnes âgées, malgré la valorisation institutionnelle de l’autonomie des résidents.

→ Le podcast de l’intervention de Valentine Trépied à écouter ici.

Prochaine séance du séminaire: 25 juin, Les religieuses

Dernière séance du séminaire de l’année : 25 juin, 17 h, Les Religieuses

Pour sa dernière séance de l’année, le jeudi le 25 juin, le séminaire Genre et classes populaires consacré cette année à l’exploration des savoir-faire et des savoir-être routiniers aura le plaisir d’accueillir Anne Jusseaume et Nicole Pellegrin pour une séance croisée autour des religieuses.

L’historienne Anne Jusseaume (Centre d’Histoire de Sciences Po) nous proposera une communication intitulée « Temps religieux, temps du soin : le quotidien des sœurs soignantes au XIXe siècle » et l’historienne Nicole Pellegrin (Institut d’Histoire moderne et contemporaine, ENS/CNRS/Université Paris 1) nous proposera une communication intitulée: « Habiller la norme sous l’Ancien régime. Les vêtements de religion féminins dans et hors clôture : créations, (dés)habillages et habitus »

Rendez-vous donc à 17h le jeudi 11 juin la salle Picard 3, entrée au 17 rue de la Sorbonne, 75005, escalier C, 3ème étage (la salle Picard 3 est après les portes battantes. L’entrée des bâtiments est libre, indiquez aux gardiens à la porte que vous venez pour assister à un séminaire).

Pour préparer la séance, quelques suggestions de lecture des travaux de nos invitées:

Anne Jusseaume

« Soigner des femmes en couches, un interdit levé pour rechristianiser? Des sœursauprès des parturientes au XIXe siècle ». Chrétiens et sociétés XVIe– XXIe, N°19 «Médecine et religion », 2012. http://chretienssocietes.revues.org/3342

« De la disgrâce à la grâce, la trajectoire des Filles de la Charité « de condition » auXIXe siècle », Hypothèses. Travaux de l’Ecole doctorale d’Histoire, Publications de la Sorbonne, 2014, https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2014-1-page-255.htm

Nicole Pellegrin

« Habits du soi, costume de l’autre. Pour une approche critique des sources écrites de l’histoire vestimentaire des identités françaises », in Des habits et nous. Vêtements et identités nationales, éd. Jean-Pierre Lethuillier, Rennes, PUR, 2007, p. 15-23.
« La Nonne en ses costumes de scène. Le cas du théâtre révolutionnaire français », in D. Doumergue et A. Verdier (dir.), Le Costume de scène, objet de recherche, Cirey-les-Mareilles, Lampsaque, 2014, pp. 139-156, ill.
« Quand le voile fait son cinéma. Notes sur les parures blanches de quelques religieuses « hollywoodiennes » préconciliaires » in Claude Coupry et Françoise Cousin (dir.), Lumières du blanc, Saint-Maur-des-Fossés, AFET et Sépia, 2014, pp. 129-138 ill.

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Genre, police coloniale et contrôle des comportements sexuels : séance de séminaire le 10 juin

La prochaine séance du séminaire « Violences coloniales, violences impériales » du Centre d’Histoire de Sciences Po sera centrée sur « Police coloniale et modalités de contrôle des comportements sexuels dans les colonies : une lecture par l’histoire du genre », ce mercredi 10 juin.

Elle portera sur deux interventions de Marie MUSCHALEK (Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, HistorischesSeminar), « Policing Gender and Sexuality in German Southwest Africa » et de Marieke BLOEMBERGEN (Leiden University/KITLV), autour de son article « Being clean is being strong: policing cleanliness and gay vices in the Netherlands Indies in the 1930s ». 

 

La séance se déroulera au Centre d’Histoire de Sciences Po, 56 rue Jacob, de 14h30 à 16h30, dans la salle du Traité.

 

http://chsp.sciences-po.fr/en/evenement/violences-coloniales-violences-imperiales-seance-6

Prochaine séance du séminaire : 11 juin, 17h, Les Personnes âgées

Prochaine séance du séminaire : 11 juin, 17h, Les Personnes âgées

Jeudi le 11 juin, le séminaire Genre et classes populaires, qui a pour thème cette année les “Routines,” aura le plaisir d’accueillir Valentine Trépied pour une séance autour des “personnes âgées.”

La sociologue Valentine Trépied (Centre Maurice Halbwachs, EHESS/ENS/CNRS) présentera une intervention intitulée: « Routines et dépendance, l’étiquetage des personnes âgées en EHPAD ».

Rendez-vous donc à 17h le jeudi 11 juin la salle Picard 3, entrée au 17 rue de la Sorbonne, 75005, escalier C, 3ème étage (la salle Picard 3 est après les portes battantes. L’entrée des bâtiments est libre, indiquez aux gardiens à la porte que vous venez pour assister à un séminaire).

 

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

En ligne : conférence de Joan W. Scott, « comment je suis devenue une historienne féministe »

La conférence donnée par Joan Scott le 30 mars 2015 à l’IEC est désormais à écouter en ligne dans une version filmée. L’historienne revient sur son parcours de recherche et explique comment elle est devenue féministe dans le sillage du mouvement des femmes américain. Sans être à l’avant-garde de ce mouvement, elle l’a observé depuis ses marges mais il a profondément nourri sa pensée. Parmi bien d’autres moments passionnants, notons cette remarque lucide et combative sur laquelle Joan Scott termine son propos :

« Ce sont des questions [celle du genre et du féminisme] qui inciteront je l’espère de nouvelles générations de chercheuses et de chercheurs à continuer de passer les idées dominantes au crible de la critique et à énergiquement essayer de préserver les espaces où ce travail peut continuer de se faire. Ce n’est pas une tâche facile quand on voit à quelles restructurations néolibérales nos universités et nos sociétés sont soumises avec des enjeux considérables. Mais l’ampleur du défi doit nous rappeler non seulement le courage qu’ont montré celles qui nous ont précédées mais aussi le plaisir immense que donne le fait de livrer bataille »

Conférence de Joan Scott en ligne sur le site de l’IEC

Profitons de ce post, pour signaler que l’IEC filme l’ensemble de ses conférences depuis plusieurs années, un fonds très riche qui permet d’écouter de grands noms de la recherche sur le genre revenir sur leur parcours. Ces vidéos sont disponibles ici.

 

Conférence: « Corps vulnérables » autour de la parution du dernier numéro des Cahiers du Genre

EFiGiES Antiquité, Anhima et les Cahiers du Genre
organisent une discussion croisée :

CORPS
VULNERABLES

Images intégrées 1

Marine BRETIN-CHABROL (Université de Lyon 3) « L’allaitement à Rome. Le nourrisson, la
nourrice et le nutritor : des corps vulnérables ? »

Sandra BOEHRINGER (Université de Strasbourg) : « Corps et violence sexuelle dans
l’Antiquité : où se joue le genre ? »

Autour de : Sandra BOEHRINGER et Estelle FERRARESE (dir.), dossier « Corps vulnérables », Cahiers du genre 58, 2015.

Samedi 6 juin, 16-18h
Salle Mariette (RdC), INHA, 2 rue Vivienne, Paris 2e, entrée libre.

Retrouvez la revue en ligne: https://www.cairn.info/revue-cahiers-du-genre-2015-1.htm

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Premier numéro de la revue Comment s’en sortir: Du côté obscur : féminismes noirs

Nous souhaitons la bienvenue à la revue d’études féministes, queer et postcoloniales Comment s’en sortir et nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de ce numéro inaugural : « Du côté obscur : Féminismes noirs ».

CSS propose deux versions de ce numéro. Une version en ligne qui comporte la majorité des articles (Frictions), un entretien (Rencontre) et les recensions (Arsenal), à l’adresse suivante :http://commentsensortir.org/numeros/numeros-parus/numero-1/, ainsi qu’une version imprimée aux Editions iXe, intitulée « Les murs renversés deviennent des ponts : CSS#1 : Féminismes noirs », autour d’un Manifeste et d’un article (Traverse).

http://commentsensortir.org/numeros/numeros-parus/numero-1/

A l’occasion de cette première parution, le comité de rédaction deCSS organise deux évènements: le 27 mai prochain, au Monte-en-l’air, 2 rue de la Mare, 75020 Paris, à partir de 18h30 ; et le 4 juin, au Reid Hall de Columbia University, 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris.

NUMÉRO 1

N° 1 | 2015 – Du côté obscur : féminismes noirs

From The Dark Side: Black Feminisms

Coordination

Keivan Djavadzadeh et Myriam Paris

Numéro téléchargeable en intégralité et par articles séparés.

Numéro intégral [PDF]

Introduction

Keivan Djavadzadeh & Myriam Paris
Du côté obscur : féminismes noirs
[PDF]

Rencontre

Françoise Vergès
Mettre en théorie et en pratique le principe de déplacement
[PDF]

Frictions

Tal Dor
Vers une conscience radicale : la libération féministe mizrahie pour une pensée émancipée
[PDF]

Sharon Kinsella
Visages noirs, sorcières et racisme contre les filles
(traduction de l’anglais par Mélanie Jouitteau)
[PDF]

Jacqueline Couti
La Doudou contre-attaque : Féminisme noir, sexualisation et doudouisme en question dans l’entre deux-guerres
(traduction de l’anglais par Michele Greer)
[PDF]

Karima Ramdani
Femmes modernes Et de traditions musulmanes. Traduction de la modernité coloniale dans les rhétoriques des féministes anticolonialistes
[PDF]

Vanessa Agard Jones
« Le jeu de qui ? » Les politiques sexuelles aux Antilles françaises
[PDF]

Sara Farris
Féministes de tous les pays, qui lave vos chaussettes ?
(traduction de l’anglais par Michele Greer)
[PDF]

Arsenal

Noemi Michel et Eva Rodriguez
Générations Audre Lorde ; Autour du documentaire Audre Lorde. The Berlin years 1984 to 1992, Dagmar Schultz, Allemagne, 2012.
[PDF]

Julie Abbou
The Birth Of Chinese Feminism. Essential Texts in Transnational Theory, Lydia H. Liu, Rebecca E. Karl, Dorothy Ko, New York Columbia University Press, 2013.
[PDF]

Gianfranco Rebucini
Théories féministes et queers décoloniales : interventions Chicanas et Latinas états-uniennes, Les cahiers du CEDREF, éditions iXe, 2011.
[PDF]

Keivan Djavadzadeh
Angela Davis, Blues Legacies and Black Feminism, New York, Vintage Books, 1999.
[PDF]

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website