Sortie de « Un siècle de travail des femmes » de M. Maruani, M. Meron

Présentation de l’éditeur

Compter le nombre de femmes au travail dans la France du XXe siècle et conter l’histoire de ces chiffres, telle est l’ambition de ce livre. Au prix d’une recherche de grande ampleur, les auteures ont rassemblé- pour la première fois – les statistiques du travail, de l’emploi et du chômage des femmes de 1901 à 2011, ces chiffres basiques que l’on peine à retrouver dans le labyrinthe des publications statistiques.

À rebours des idées reçues, cet ouvrage met en évidence le poids indiscutable de l’activité laborieuse féminine dans le fonctionnement économique, sa remarquable constance, en dépit des crises et des récessions, par-delà les périodes de guerre et d’après-guerre. Jamais moins du tiers – et désormais près de la moitié- de la population active : telle est la part des femmes dans le monde professionnel au XXe siècle en France. Telle est la portée de leur force de travail.

Au fil des recensements de la population, les auteures analysent les fluctuations de la division sexuelle du travail, des métiers d’antan aux professions d’aujourd’hui, et décryptent, d’un début de siècle à l’autre, les illusions d’optique statistique. Un livre original et accessible, qui intéressera, au-delà des spécialistes, toutes celles et ceux qui sont attachés à comprendre comment se construisent les stéréotypes sur la place des femmes dans la société.

Cet ouvrage est complété par des annexes statistiques comportant de nombreux tableaux détaillés, à télécharger surwww.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Un_siecle_de_travail_des_femmes_en_France-9782707145710.html

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website


A propos Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.