Dernier numéro de la revue: Gender, Work & Organization

Dernier numéro de la revue: Gender, Work & Organization

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/gwao.v23.4/issuetoc

 

 

July 2016

Volume 23, Issue 4

 

Articles

Can Changes to Gender Equality Be Sustained? (pages 363–378)

Ulla Eriksson-Zetterquist and David Renemark

 

Women Elite Leaders Doing Respectable Business Femininity: How Privilege is Conferred, Contested and Defended through the Body (pages 379–396)

Sharon Mavin and Gina Grandy

 

Breaking Patterns? How Female Scientists Negotiate their Token Role in their Life Stories (pages 397–413)

Marita Haas, Sabine T. Koeszegi and Eva Zedlacher

 

The Europeanization of Nordic Gender Equality: A Foucauldian Analysis of Reconciling Work and Family in Finland (pages 414–430)

Kirsi Eräranta and Johanna Kantola

 

Political Voice

Cyborg Writing as a Political Act: Reading Donna Haraway in Organization Studies (pages 431–446)

Ajnesh Prasad

 

 


Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l’University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j’analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française – et une grande partie de l’Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

A propos Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l’University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j’analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française – et une grande partie de l’Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *