Dernier numéro de la revue: Journal of Women’s History, Vol. 28, No. 2

Dernier numéro de la revue: Journal of Women’s History
https://muse.jhu.edu/issue/33651

Volume 28, Issue 2, Summer 2016

Articles
On Women’s Bodies: Experience of Dehumanization during the Holocaust
Nicole Ephgrave

Cadres, Grain, and Sexual Abuse in Wuwei County, Mao’s China
Bin Yang and Shuji Cao

Speech, Sex, and Mobility: Norwegian Women in a Late Nineteenth-Century « English-speaking » Settler Colony
Nadia Rhook

From Sperm Runners to Sperm Banks: Lesbians, Assisted Conception, and Challenging the Fertility Industry, 1971 – 1983
Katie Batza

Baby M: American Feminists Repond to a Controversial Case
Joyce Peterson

The Material Culture of Childbirth in Late Medieval London and its Suburbs
Katherine French

Book Reviews

Historicizing Gender, Medicine, and Biopolitics
Okezi T. Otovo

Early Modern Prostitutes, Concubines, and Mistresses
Yasuko Sato


Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l’University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j’analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française – et une grande partie de l’Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

A propos Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l’University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j’analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française – et une grande partie de l’Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *