Parution: Re-penser l’ordinaire, dernier numéro de Sociétés

Du grain à moudre au moulin des approches scientifiques du quotidien. Paraît le dernier numéro (janvier 2015) de la revue Sociétés qui revient sur les pistes possibles à explorer pour penser l’ordinaire: https://www.cairn.info/revue-societes-2014-4.htm.

Les auteurs de l’introduction (B. Troude et F. Lebas) insistent en effet sur le sens d’une telle démarche (démarche dans laquelle le séminaire annuel du groupe gcp s’inscrit pleinement): “Bien qu’étant un objet ambigu et paradoxal, l’ordinaire, celui qui se dévoile sous le vernis des habitudes et des apparences, celui qui, sous nos gestes les plus anodins, conforme nos chairs, rythmant nos temporalités de ces routines et rituels, est un puissant objet de connaissance et de compréhension. Nous ne devons pas considérer la prétendue vacuité de l’ordinaire comme dépourvue de toute signification, au contraire, en enveloppant et pétrissant la réalité, c’est de l’ordinaire qu’exsude le sens véritable des choses”. L’entrée problématique par la classe et le genre n’est toutefois pas celle adoptée par les auteurs de ce dossier.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.