Annulation de la séance du jeudi 22 janvier avec Catherine Négroni

Malheureusement, Catherine Négroni doit annuler son intervention dans notre séminaire ce jeudi 22 janvier.

Nous nous retrouvons donc le 12 février à 17h pour une séance autour des sportifs avec Manuel Schotté et Nicolas Damont (voir programme).

 

Pour la deuxième séance du séminaire Genre et Classes Populaires sur le thème “routine-s”, nous avons le plaisir de recevoir Catherine Négroni qui viendra nous parler du quotidien du travail prostitutionnel.

Jeudi 22 janvier : Les prostituées (17h-19h)

Catherine Négroni (sociologue, Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques, Université Lille 1/CNRS)

« Vivre au quotidien le travail prostitutionnel : parcours de prostituées, transsexuelles, migrantes »

 

Les séances se déroulent le jeudi à partir de 17h, à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et sont composées d’un.e discutant.e et d’un.e ou deux intervenant.e.s autour d’une sous-thématique commune.

Le séminaire a lieu en salle Picard 3, entrée au 17 rue de la Sorbonne, 75005, escalier C, 3ème étage, la salle Picard 3 est après les portes battantes. L’entrée des bâtiments est libre, indiquez aux gardiens à la porte que vous venez pour assister à un séminaire.

Voir  le programme du séminaire 2014/2015 sur le thème “Routine-s” ici: http://gcp.hypotheses.org/1983

 

Catherine Négroni: http://clerse.univ-lille1.fr/spip.php?article180

Négroni Catherine, Cardon P., 2013, « Enfance, famille et intervention publique : au prisme du parcours biographique », Recherches familiales, n° 10, p. 70-74

Négroni Catherine, 2013, « Parcours migratoires de prostituées équatoriennes transsexuelles », Migrations et Sociétés, vol. 25, n° 145, janvier-février, p. 153-166

Négroni Catherine, 2013, « Réflexivité et accompagnement des parcours de formation en reconversion professionnelle à l’université », in « Formation et réflexivité : les pratiques relationnelles et la question technique », La revue Les sciences de l’éducation pour l’ère nouvelle, numéro coordonné par Philippe Mazereau et Béatrice Savarieau, vol. 46, p. 21-40

Négroni Catherine, 2013, « La latence, concept clé des bifurcations professionnelles : approcher la prise de décision à travers une analyse du récit et du statut de la parole des individus », in Ch. Niewiadomski et Ch. Delory Momberger (dir.), Territoires contemporains de la recherche bio-graphique, Teraedre, p.


Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

A propos Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *