Dernier numéro de la revue: Gender, Work & Organization (July 2014)

Dernier numéro de la revue: Gender, Work & Organization

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/gwao.2014.21.issue-4/issuetoc

July 2014; 21 (4)

Le Sommaire:

The Scrutinized Priest: Women in the Church of England Negotiating Professional and Sacred Clothing Regimes

Sarah-Jane Page

 

Female Part-Time Managers: Careers, Mentors and Role Models

Susan Durbin and Jennifer Tomlinson

 

Imagining Gender Research: Violence, Masculinity, and the Shop Floor

Rafael Alcadipani and Maria Jose Tonelli

 

Access to Networks in Genderized Contexts: The Construction of Hierarchical Networks and Inequalities in Feminized, Caring and Masculinized, Technical Occupations

Tina Forsberg Kankkunen

 

Upsetting ‘Others’ in the Netherlands: Narratives of Muslim Turkish Migrant Businesswomen at the Crossroads of Ethnicity, Gender and Religion

Caroline Essers and Deirdre Tedmanson

 

Doing Gender, Practising Politics: Workplace Cultures in Local and Devolved Government

Nickie Charles


Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l’University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j’analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française – et une grande partie de l’Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

A propos Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l’University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j’analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française – et une grande partie de l’Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *