Pétition du réseau Arpege pour la création de postes Genre dans toutes les Universités

Parce que la transmission des valeurs d’égalité et des droits des Femmes, la lutte contre les stéréotypes passent par la culture, la recherche et l’enseignement.

Signer la pétition

Une pétition à l’initiative des jeunes chercheurs-ses de l’université de Toulouse, avec le soutien de Madame Yvette Roudy, ministre du Droit des Femmes (1982-1986), présente au colloque « Femmes, féminisme, recherches trente ans après » qui s’est tenu à Toulouse les 14 et 15 décembre 2012. La pétition a déjà recueilli lors du colloque à Toulouse près de 400 signatures sur 435 participant(e)s parmi lesquel(le)s : Françoise Laborde Sénatrice de la Hte-Garonne, Vice-Prés. de la Délégation aux droits des femmes du Sénat, Nadia Pellefigue Vice-Prés. en charge de l’Egalité Hommes-Femmes Région Midi-Pyrénées, Sylvie Chaperon U. Toulouse 2, Agnès Fine EHESS, Nicole Mosconi U. Paris 10, Jacqueline Martin U. Toulouse 2, Isabelle Lacoue-Labarthe IEP Toulouse, Massimo Prearo U. La Rochelle, Christine Mennesson U. Toulouse 3, Laurence Tain U. Lyon 2, Michèle Ferrand CNRS–U. Paris 8, Françoise Thébaud U. Avignon, Laure Ortiz IEP Toulouse, Nicky Le Feuvre, U. Lausanne, Margaret Maruani et G. Fraisse CNRS…

Pour plus d’informations sur le réseau Arpege 

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website


A propos Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.