Archives du mot-clé religion

Podcast séance religieuses – 25 juin – N. Pellegrin, A. Jusseaume

Vous trouverez ci-dessous les podcasts des deux interventions de la dernière séance du séminaire de l’année qui s’est tenue le 25 juin autour des « religieuses »

Deux historiennes nous ont proposé des communications issues de leurs travaux respectifs interrogeant la routine des religieuses.

Nicole Pellegrin (Institut d’Histoire moderne et contemporaine, ENS/CNRS/Université Paris 1) a présenté une intervention intitulée : « Habiller la norme sous l’Ancien régime. Les vêtements de religion féminins dans et hors clôture : créations, (dés)habillages et habitus ».

→ Podcast de l’intervention de Nicole Pellegrin

Anne Jusseaume (Centre d’Histoire de Sciences Po) a présenté une intervention intitulée « Temps religieux, temps du soin : le quotidien des sœurs soignantes au XIXe siècle ».

→ Podcast de l’intervention d’Anne Jusseaume

Quelques suggestions de lecture des travaux de nos invitées:

Anne Jusseaume

« Soigner des femmes en couches, un interdit levé pour rechristianiser? Des sœursauprès des parturientes au XIXe siècle ». Chrétiens et sociétés XVIe– XXIe, N°19 «Médecine et religion », 2012. http://chretienssocietes.revues.org/3342

« De la disgrâce à la grâce, la trajectoire des Filles de la Charité « de condition » auXIXe siècle », Hypothèses. Travaux de l’Ecole doctorale d’Histoire, Publications de la Sorbonne, 2014, https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2014-1-page-255.htm

Nicole Pellegrin

« Habits du soi, costume de l’autre. Pour une approche critique des sources écrites de l’histoire vestimentaire des identités françaises », in Des habits et nous. Vêtements et identités nationales, éd. Jean-Pierre Lethuillier, Rennes, PUR, 2007, p. 15-23.
« La Nonne en ses costumes de scène. Le cas du théâtre révolutionnaire français », in D. Doumergue et A. Verdier (dir.), Le Costume de scène, objet de recherche, Cirey-les-Mareilles, Lampsaque, 2014, pp. 139-156, ill.
« Quand le voile fait son cinéma. Notes sur les parures blanches de quelques religieuses « hollywoodiennes » préconciliaires » in Claude Coupry et Françoise Cousin (dir.), Lumières du blanc, Saint-Maur-des-Fossés, AFET et Sépia, 2014, pp. 129-138 ill.

Prochaine séance du séminaire: 25 juin, Les religieuses

Dernière séance du séminaire de l’année : 25 juin, 17 h, Les Religieuses

Pour sa dernière séance de l’année, le jeudi le 25 juin, le séminaire Genre et classes populaires consacré cette année à l’exploration des savoir-faire et des savoir-être routiniers aura le plaisir d’accueillir Anne Jusseaume et Nicole Pellegrin pour une séance croisée autour des religieuses.

L’historienne Anne Jusseaume (Centre d’Histoire de Sciences Po) nous proposera une communication intitulée « Temps religieux, temps du soin : le quotidien des sœurs soignantes au XIXe siècle » et l’historienne Nicole Pellegrin (Institut d’Histoire moderne et contemporaine, ENS/CNRS/Université Paris 1) nous proposera une communication intitulée: « Habiller la norme sous l’Ancien régime. Les vêtements de religion féminins dans et hors clôture : créations, (dés)habillages et habitus »

Rendez-vous donc à 17h le jeudi 11 juin la salle Picard 3, entrée au 17 rue de la Sorbonne, 75005, escalier C, 3ème étage (la salle Picard 3 est après les portes battantes. L’entrée des bâtiments est libre, indiquez aux gardiens à la porte que vous venez pour assister à un séminaire).

Pour préparer la séance, quelques suggestions de lecture des travaux de nos invitées:

Anne Jusseaume

« Soigner des femmes en couches, un interdit levé pour rechristianiser? Des sœursauprès des parturientes au XIXe siècle ». Chrétiens et sociétés XVIe– XXIe, N°19 «Médecine et religion », 2012. http://chretienssocietes.revues.org/3342

« De la disgrâce à la grâce, la trajectoire des Filles de la Charité « de condition » auXIXe siècle », Hypothèses. Travaux de l’Ecole doctorale d’Histoire, Publications de la Sorbonne, 2014, https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2014-1-page-255.htm

Nicole Pellegrin

« Habits du soi, costume de l’autre. Pour une approche critique des sources écrites de l’histoire vestimentaire des identités françaises », in Des habits et nous. Vêtements et identités nationales, éd. Jean-Pierre Lethuillier, Rennes, PUR, 2007, p. 15-23.
« La Nonne en ses costumes de scène. Le cas du théâtre révolutionnaire français », in D. Doumergue et A. Verdier (dir.), Le Costume de scène, objet de recherche, Cirey-les-Mareilles, Lampsaque, 2014, pp. 139-156, ill.
« Quand le voile fait son cinéma. Notes sur les parures blanches de quelques religieuses « hollywoodiennes » préconciliaires » in Claude Coupry et Françoise Cousin (dir.), Lumières du blanc, Saint-Maur-des-Fossés, AFET et Sépia, 2014, pp. 129-138 ill.

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l’Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l’époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

A paraître « Genre et christianisme, Plaidoyers pour une histoire croisée »

Après deux journées d’études sur le genre en 2011 et 2012 organisées par l’Association Française d’Histoire Religieuse, ce volume Genre et christianisme. Plaidoyers pour une histoire croisée, coordonné par Matthieu Brejon de Lavergnée et Magali della Sudda prolonge l’invitation à articuler le genre et la religion dans la recherche historique .

Comme l’annonce l’AFHRC, « la « théorie du genre » est devenue l’un des arguments clefs au cœur d’un débat où institutions religieuses et croyants ont formé la pointe de l’opposition. Pour autant, on ne saurait oublier que le genre a une histoire, que ses acceptions sont diverses et que l’historiographie anglo-saxonne l’a proposé voici trente ans comme une clef de lecture au même titre que d’autres catégories d’analyse comme la religion, la classe ou l’âge. De l’histoire des femmes et du genre aux masculinités, les quatorze auteurs réunis ici montrent de manière convaincante que le genre peut permettre de penser le religieux dans ses articulations avec le social, le politique, le culturel voire, en régime chrétien, son cœur même : la piété, la mystique et le miracle ».

Faisant écho aux débats récents (éducation, reconnaissance des unions homosexuelles), cet ouvrage propose un bilan historiographique, mobilise le genre pour relire certains dossiers (Lourdes), questionne les identités féminines et les masculinités, et enfin s’interroge sur les jeunesses catholiques, faisant intervenir l’âge comme catégorie d’analyse supplémentaire.

Voici la table des matières : 

Matthieu Brejon de Lavergnée et Magali Della Sudda : Une histoire religieuse sans genre est-elle (encore) possible ?

Historiographies

Claude Langlois : Du féminin dans le catholicisme contemporain.
Sabine Rousseau : Vingt ans d’histoire religieuse des femmes et du genre.
Josephine Hoegaerts : Soldats dévots et saints combatifs. L’historiographie anglophone et germanophone des masculinités religieuses.

Jeux de genre

Antoinette Guise-Castelnuovo : Lourdes au prisme du genre.
Chantal Verdeil : La sœur, le prêtre et les mariés : lecture genrée d’une source missionnaire (1936).

Identités féminines

Paul Chopelin : Les résistances féminines à la politique religieuse d’État sous la Révolution française.
Florence Rochefort : Les conceptions de genre du journal féminin protestant La Femme (1879-1891).
Delphine Moussel-Brillaxis : La jeune fille d’Action catholique au Mexique dans les années 1950.

Masculinités à l’épreuve

Caroline Muller : Le catholicisme au masculin ? Antoine Manilève (1879-1950).
Yann Raison du Cleuziou : Révolution ascétique et redéfinition de la virilité sacerdotale au milieu du XXe siècle.

Jeunesses catholiques

Fabien Groeninger : Sport catholique et genre.
Anthony Favier : Des normes de genre chez les filles et gars de la jeunesse ouvrière chrétienne (années 1950-1970).

Genre(s) en débat

Sara Teinturier : De la mixité des sexes à l’éducation différenciée dans les établissements privés catholiques (1960-2010).
Romain Carnac : Les autorités catholiques face à la reconnaissance légale des unions homosexuelles (1992-2013).

 

L’ouvrage paraîtra en janvier 2015, mais il est déjà disponible par souscription à tarif réduit. Pour plus d’informations : http://afhrc.hypotheses.org/2600

Mise en page 1

 

La prosopographie au féminin, prochaine séance du séminaire « La prosopographie, objets et méthodes » (ENS de Lyon)

La seconde séance du séminaire « La prosopographie, objets et méthodes » sera consacrée à la question de la prosopographie au féminin. Elle aura lieu le vendredi 28 novembre, de 14h à 17h, à l’ENS de Lyon, Parvis René Descartes, en salle F 005.
Ce séminaire est ouvert à toutes et tous. N’hésitez pas à diffuser l’information à toute personne que vous penseriez intéressée.
28 novembre 2014 (Ens de Lyon) : Les femmes
Sylvie Duval (École française de Rome), « Les moniales entre réforme religieuse et transformations sociales (1385-1461) »

Caroline Giron-Panel (Bibliothèque nationale de France), « Prosopographie des musiciennes des Ospedali de Venise (XVIIe-XVIIIe s.) »

Vincent Vilmain (GSRL UMR 8582 CNRS/EPHE), « les femmes de la faculté de médecine de Paris (1871-1914) »

Le programme complet est disponible à l’adresse suivante: http://prosopographie.hypotheses.org/116

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l’Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l’époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Appel à communications: Mères-célibataires : de la malédiction au libre-choix ?

Appel à communication JE 30 janvier 2015 CECILLE/SAGEF
Université Charles de Gaulle – Lille 3

Mères-célibataires : de la malédiction au libre-choix ?
Regard croisé France/Grande-Bretagne

Invitée d’honneur : Pat Thane, Professeure d’histoire contemporaine, Institute for Contemporary British History, Kings College, Londres. Elle est co-auteure avec Tanya Evans de Sinners? Scroungers? Saints? Unmarried Motherhood in Twentieth-Century England, Oxford, 2012.

Argumentaire: Les perceptions et les vécus de celles que nous nommons aujourd’hui « les mères isolées » se sont grandement modifiées depuis la deuxième  moitié du XXè siècle. Symboliquement, la nomination et la perception du  « phénomène », allant de la stigmatisation à l’invisibilisation  (filles-perdues, filles-mères, mères célibataires, mères isolées,  parents isolés), témoignent de cette évolution. S’il est évident que le phénomène recouvre une multitude des cas de figure différents en fonction des époques, de la culture familiale et/ou communautaire, de la religion, de la classe sociale, du niveau d’éducation, du degré d’indépendance, il est patent que la domination masculine et les  inégalités femmes-hommes sont toujours au cœur de la question.  L’actualité récente, qu’il s’agisse du scandale des 800 squelettes de  bébés découverts dans une fosse commune en Irlande début juin 2014 ou  de la controverse autour du projet de loi français sur la famille du  gouvernement Hollande, montre l’intérêt, à la fois historique et  contemporain, de revisiter cette question dans la réalité comme dans  ses représentations littéraires notamment.

Les propositions de communications (environ 300 mots), accompagnées  d’une mini bio-biblio sont à envoyer avant le 15 septembre 2014 à
Florence Binard florence.binard@eila.univ-paris-diderot.fr et à Guyonne Leduc guyonne.leduc@univ-lille3.fr

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l’Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l’époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Séance du vendredi 6 janvier — “Filles et gars de la jeunesse ouvrière chrétienne et remise en cause du genre dans les années 68.”

La troisième séance du séminaire Genre et Classes Populaires aura lieu vendredi 6 janvier de 16h à 18h à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne en salle Picard (3e étage escalier C).

Anthony Favier (doctorant en histoire à l’Université Lyon 2 Lumière) traitera du sujet suivant:  “Filles et gars de la jeunesse ouvrière chrétienne et remise en cause du genre dans les années 68.”

Intervention de Anthony Favier (télécharger à l’aide du clic droit)

 

Blog de l’intervenant: Penser le genre catholique

 

The third session of the seminar Genre et Classes Populaires will take place Friday, January 6 from 16h to 18h at the Université Paris I Panthéon-Sorbonne in the Picard room (3rd floor, staircase C).

Anthony Favier (Doctoral student in History at the Université Lyon 2 Lumière) will discuss the following subject: “Girls and boys of the Young Christian Workers and the reevaluation of gender in the year ’68.”

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l’Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l’époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website