Archives du mot-clé hommes

Appel à communications « Men and Masculinities/ Transnationalities»

Appel à communications « Men and Masculinities/ Transnationalities»
2nd International Conference on Men and Masculinities
Transnational Masculinities and Relationalities
8-10 September 2016, İzmir Turkey

http://www.icsmizmir2016.org
Initiative for Critical Studies of Masculinities cordially invites proposals for the 2nd International Conference on Men and Masculinities to take place between 8th and 10th of September in İzmir, Turkey. The conference aims to discuss how different transnational processes and dynamics affect as well as transform theories, experiences, discussions, discourses and activism related to men and masculinities.

Transnational policies, movements and practices have increasing relevance on the (re)structuring of the world, construction of identities and the related experiences. Transnational processes draw legitimacy from the previously established gender relations, whilst generating new transnational and local gender hierarchies. This causes some men to gain new individual and/or collective privileges and others to be disadvantaged in certain ways. We invite researchers to discuss how masculinities have been (re)constructed in the broader context of transnationalism, neoliberalism and post-colonialism as well as how men have been shaping such processes. We also aim to put under scrutiny the ways in which transnational processes affect the production of knowledge and theoretical discussions related to masculinities.

In order to contribute to these debates and offer new perspectives, researchers from social sciences, humanities, and liberal arts are invited to send proposals to discuss topics including, but

  • Influences of hierarchical divisions along national/transnational, local/global, Global North/South on men’s experiences and conceptions of masculinities.
  • The part masculinity plays in the ongoing wars, ethnic and religious conflicts, local resistance movements, and our collective visions for the future.
  • Militarization, military expenditures, peacekeeping operations of transnational organizations, and peace activism
  • Sexualities, bodies, desire, pornography
  • Intimacy, emotions, affects, subjectivities
  • Neoliberal economic policies, structures of employment, sexual division of labour
  • Sexual identities, ambiguity and fluidity in and queering of masculinities, performativity
  • Influences of feminist and LGBTI movements on masculinity studies and their affinities
  • Uses and usefulness of the current notions of masculinities in the struggle against sexism and heterosexism
  • Masculinity studies and the hierarchies within the academia and the knowledge production processes

Confirmed keynote speakers include Raewyn Connell (video-conference), Jeff Hearn (opening speech) and Gül Özyeğin.

 

The symposium will be held in English and Turkish.

Applications are invited for paper submissions, panel organizations, workshops, posters, film screenings, and photo exhibitions.

Graduate students are invited to sign in for the graduate forum in which they will have an opportunity to discuss their work-in-progress in an informal setting.

 

Important Dates and Information

1 May, 2016 → Abstract submission

29 May→ Notification of acceptance

11 August → Final program

8-9-10 September 2016 → Symposium

 

Abstracts should not exceed 300 words, and panel proposals should be limited to 600 words.

Please send your submissions along with a brief biographical note (maximum100 words) to icsmsymposium@gmail.com

Symposium is free of charge for the audience.

For the participants, the symposium fee is 70 € (graduate student fee is 40 €). We offer waivers for the registration fee for five graduate students among those who enclose a fee waiver application in their submission. Waivers will be granted based on need and merit.

Please contact the symposium organization committee at icsmsymposium@gmail.com for your queries

 

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

La bibliographie de l’été, Hommes – Femmes : les différences au prisme des sciences humaines et sociales

Le département Philosophie, histoire sciences de l’homme de la BNF vient de réaliser une bibliographie ayant pour thème : Hommes – Femmes : les différences au prisme des sciences humaines et sociales. Celle-ci est accompagnée d’une présentation d’ouvrages dans la salle J de la bibliothèque d’études de la BNF jusqu’au 30 septembre.

http://www.bnf.fr/documents/biblio_hommes_femmes.pdf

L’occasion de redécouvrir également leur bibliographie Genre et éducation.

http://www.bnf.fr/documents/biblio_genre.pdf

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Parution: Une histoire sans les hommes est-elle possible?

« On ne naît pas homme, on le devient. »

Genre, masculinités et classes populaires, une articulation bien présente dans cet ouvrage et qui reste à explorer. Sur ce point, voir notamment les contributions de Richard Holt: « Jackie Milburn, « footballeur » et « gentleman ». Culture régionale et masculinité populaire dans l’Angleterre de l’après-guerre », Nicolas Hatzfeld: « Derrière l’universel de classe, redessiner le masculin. Les ouvriers de l’automobile au XXe siècle » et de Xavier Vigna que nous avions eu le plaisir de recevoir dans notre séminaire en 2012, « De la conscience fière au stigmate social : le virilisme ouvrier à l’épreuve des années 1968 ».

Une histoire sans les hommes est-elle possible ? Genre et masculinités, édité par Anne-Marie Sohn, Paris ENS Editions, 2014.

On ne naît pas homme, on le devient. Cet ouvrage se propose de déconstruire ce qui a fait longtemps figure d’invariant et de montrer que la masculinité a une histoire. Les contributions, qui courent de la préhistoire à nos jours, peignent ainsi des masculinités à la fois multiples et changeantes.
Ce livre examine en premier lieu les signes et marqueurs de la masculinité qui permettent d’emblée de savoir qui est un homme. Il analyse ensuite les preuves et épreuves de masculinité, qu’elles soient professionnelles, sexuelles ou militaires. Les hommes, en effet, se doivent de démontrer, toute leur vie durant, qu’ils remplissent bien les critères de « bonne masculinité » attendus d’eux. Sont en jeu ici les processus sociaux et éducatifs qui transforment le sexe en genre et la nature en culture. Ces preuves et épreuves non seulement font « l’homme » mais construisent également les hiérarchies masculines, opposant dominants et dominés, gagnants et perdants de la masculinité.
Une histoire des hommes et des masculinités fondée sur le genre permet ainsi de mieux comprendre la résistance de la domination masculine et les inégalités présentes entre hommes et femmes.

Introduction
Les hommes ont-ils une histoire ?
Anne-Marie Sohn

1. Mots, concepts, usages

Le masculin : promotion et mutilation
Monique Schneider

« Être homme » : Manhood et histoire politique du Moyen Âge. Quelques réflexions sur le changement et la longue durée
Christopher Fletcher

2. Signes et marqueurs

Préhistoire et masculinité. La construction du guerrier au Néolithique et à l’Âge du bronze
Jean Guilaine

Masculinités grecques : images de l’athlète et du guerrier
François Lissarrague

Les marqueurs de masculinité entre Antiquité et Moyen Âge en Occident (IVe-VIIe siècle)
Magalie Coumert

Clergé, mariage et masculinité au Moyen Âge
Ruth Mazo Karras

Consommation d’alcool et culture masculine dans l’Europe de l’Époque moderne
B. Ann Tlusty

Paradoxes d’une masculinité mutilée : les castrats au péril des Lumières
Mélanie Traversier

Pandore au masculin : la virilité incertaine des gendarmes du XIXe siècle
Arnaud-Dominique Houte

Jackie Milburn, « footballeur » et « gentleman ». Culture régionale et masculinité populaire dans l’Angleterre de l’après-guerre
Richard Holt

Masculinités militaires et civiles en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale
Kaspar Maase

Le gay macho en France dans les années 1970
Florence Tamagne

3. Preuves et épreuves

Euandrie, concours de beauté virile et masculinité en Grèce ancienne
Florence Gherchanoc

Dévirilisation poétique : étude de quelques cas de démembrements littéraires de Marie de France à Marguerite de Navarre
Tovi Bibring

« Penser comme un homme » ? Expressions et répressions de la masculinité dans les milieux universitaires médiévaux
Antoine Destemberg

Des virilités guerrières à la masculinité militaire (France, XVIIe-XVIIIesiècles)
Hervé Drévillon

Lieux et expériences de fraternité et de virilité (Rome et Sienne, XVIIe-XVIIIesiècles)
Benedetta Borello

Être un corps. Un mari impuissant dans l’Italie de la fin du XIXe siècle
Domenico Rizzo

Masculinités indiennes confrontées à la guerre du Chaco (1932-1935)
Luc Capdevila et Nicolas Richard

La masculinité vaincue : transformations de la masculinité dans les récits autobiographiques de deux anciens soldats autrichiens de la Wehrmacht (1945-1960)
Michael S. Maier

Derrière l’universel de classe, redessiner le masculin. Les ouvriers de l’automobile au XXe siècle
Nicolas Hatzfeld

De la conscience fière au stigmate social : le virilisme ouvrier à l’épreuve des années 1968
Xavier Vigna

Conclusion
Faire une histoire sans hommes et sans femmes est décidément impossible
Didier Lett et Fabrice Virgili

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website