Archives pour la catégorie Divers / Miscellaneous

Dernier numéro de la revue: Journal of Women’s History

Dernier numéro de la revue: Journal of Women’s History

https://muse.jhu.edu/

 

Volume 28, Issue 3, Fall 2016


Editorial Note

“Changing Feminist Paradigms and Cultural Encounters: Women’s Experiences in Ottoman and Post-Ottoman History in the Nineteenth and Twentieth Centuries”

Elisa Camiscioli, Jean H. Quataert, Benita Roth

 

Articles

Introduction

Gülhan Balsoy

 

“They can breathe freely now”: The International Council of Women and Ottoman Muslim Women (1893–1920s)

Nicole A.N.M. van Os

 

National and Transnational Dynamics of Women’s Activism in Turkey in the 1950s and 1960s: The Story of the ICW Branch in Ankara

Umut Azak, Henk de Smaele

 

Transcultural Encounters: Discourses on Women’s Rights and Feminist Interventions in the Ottoman Empire, Greece, and Turkey from the Mid-Nineteenth Century to the Interwar Period

Efi Kanner

 

Women’s Migration for Prostitution in the interwar Middle East and North Africa

Liat Kozma

 

Toxic Murder, Female Poisoners, and the Question of Agency at the Late Ottoman Law Courts, 1840–1908

Ebru Aykut

 

The Uncertainties of Freedom: The Second Constitutional Era and the End of Slavery in the Late Ottoman Empire

Ceyda Karamursel

 

Maternal Colonialism and Turkish Woman’s Burden in Dersim: Educating the “Mountain Flowers” of Dersim

Zeynep Turkyilmaz

Save

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Dernier numéro de la revue: Gender, Work & Organization

Dernier numéro de la revue: Gender, Work & Organization

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/gwao.v23.5/issuetoc

 

September 2016

Volume 23, Issue 5

 

‘But It’s Your Job To Be Friendly’: Employees Coping With and Contesting Sexual Harassment from Customers in the Service Sector

Laura Good and Rae Cooper

 

Denied Citizens of Turkey: Experiences of Discrimination Among LGBT Individuals in Employment, Housing and Health Care

Volkan Yılmaz and İpek Göçmen

 

Women Academics and Work–Life Balance: Gendered Discourses of Work and Care

Kim Toffoletti and Karen Starr

 

‘In a Male Workplace, Things Would Never Be Like This’: Using Gendered Notions to Neutralize Conflicts in a Swedish Supermarket

Kristina Johansson

 

‘To Do Or Not To Do (Gender)’ and Changing the Sex-Typing of British Theatre

Daniel Sage and Catherine Rees

 

 

Save

Save

Save

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Dernier numéro de la revue: Gender, Work & Organization

Dernier numéro de la revue: Gender, Work & Organization

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/gwao.v23.4/issuetoc

 

 

July 2016

Volume 23, Issue 4

 

Articles

Can Changes to Gender Equality Be Sustained? (pages 363–378)

Ulla Eriksson-Zetterquist and David Renemark

 

Women Elite Leaders Doing Respectable Business Femininity: How Privilege is Conferred, Contested and Defended through the Body (pages 379–396)

Sharon Mavin and Gina Grandy

 

Breaking Patterns? How Female Scientists Negotiate their Token Role in their Life Stories (pages 397–413)

Marita Haas, Sabine T. Koeszegi and Eva Zedlacher

 

The Europeanization of Nordic Gender Equality: A Foucauldian Analysis of Reconciling Work and Family in Finland (pages 414–430)

Kirsi Eräranta and Johanna Kantola

 

Political Voice

Cyborg Writing as a Political Act: Reading Donna Haraway in Organization Studies (pages 431–446)

Ajnesh Prasad

 

 

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Dernier numéro de la revue: Journal of Women’s History, Vol. 28, No. 2

Dernier numéro de la revue: Journal of Women’s History
https://muse.jhu.edu/issue/33651

Volume 28, Issue 2, Summer 2016

Articles
On Women’s Bodies: Experience of Dehumanization during the Holocaust
Nicole Ephgrave

Cadres, Grain, and Sexual Abuse in Wuwei County, Mao’s China
Bin Yang and Shuji Cao

Speech, Sex, and Mobility: Norwegian Women in a Late Nineteenth-Century « English-speaking » Settler Colony
Nadia Rhook

From Sperm Runners to Sperm Banks: Lesbians, Assisted Conception, and Challenging the Fertility Industry, 1971 – 1983
Katie Batza

Baby M: American Feminists Repond to a Controversial Case
Joyce Peterson

The Material Culture of Childbirth in Late Medieval London and its Suburbs
Katherine French

Book Reviews

Historicizing Gender, Medicine, and Biopolitics
Okezi T. Otovo

Early Modern Prostitutes, Concubines, and Mistresses
Yasuko Sato

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Séance « Travailler chez soi » – 23 juin – Mazaud/Letourneux

Notre année de séminaire consacrée à la thématique de la routine et des routines sera clôturée le jeudi 23 juin (17h-20h) par une séance double intitulée : « Travailler chez soi : routines de travail, routines familiales ».

Nous aurons le plaisir de recevoir deux sociologues dont les recherches interrogent par des biais différents la question du travail à son propre domicile:

Caroline Mazaud (sociologue, École supérieure d’agriculture d’Angers / Université de Nantes) évoquera le cas des artisans dans une communication intitulée : « Porosité des sphères professionnelles et familiales chez les artisans ».

Frédérique Letourneux (sociologue, EHESS / Université de Nantes) présentera une communication intitulée :  « “Travailler chez soi”. Enjeux de négociation autour de la constitution d’un espace de travail dans un espace domestique », qui porte sur plusieurs professions amenées à faire du télétravail (graphistes ‘freelance’, journalistes-pigistes, télé-secrétaires).

Le séminaire se tient de 17h à 20h à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne salle Picard 3, entrée au 17 rue de la Sorbonne, 75005, escalier C, 3ème étage, la salle Picard 3 est après les portes battantes. Afin de vous permettre l’accès au bâtiment merci de nous contacter 24 heures à l’avance (à l’adresse: evemeuretcampfort@gmail.com).

ANNULATION Séance La déviance au quotidien-26 mai-Amélie Nuq

Nous vous informons que la séance du séminaire « Genre et classes populaires » prévue ce jeudi 26 mai en présence d’Amélie Nuq est annulée. Nous nous en excusons.

 

Dernier numéro de la revue Dissidences: Sexualités en révolutions XIXe-XXIe siècles

La culture révolutionnaire est-elle indissociable d’une révolution sexuelle, assumée comme telle ? Depuis au moins le Nouveau Monde Amoureux de Charles Fourier (1816) jusqu’à l’affirmation de militantes de Tout - « Votre libération sexuelle n’est pas la nôtre  » (1971) -, en passant par les surréalistes français confrontés aux accusations des communistes de « compliquer les rapports si simples et si sains de l’homme et de la femme  » (Breton, 1932), la question des sexualités et plus largement de l’amour percute l’engagement révolutionnaire, dans toutes ses dimensions.

Cette livraison de Dissidences analyse, depuis le XIXe siècle et dans une perspective internationale, ce point d’ombre, de tensions et de contradictions que représente la sexualité autour de trois axes : la théorisation révolutionnaire des sexualités émancipées et/ou asservies ; leur traduction dans des pratiques militantes et des expérimentations collectives ; leur collision avec les organisations radicales, libertaires ou contestataires.

Les études réunies ici abordent les enjeux politiques de la sexualité, au croisement du militantisme et des sciences sociales, de la théorie et de la pratique, de l’expérimentation et de l’organisation, sous des angles divers et en fonction d’analyses originales, offrant un éclairage nouveau ou abordant une dimension méconnue.

 

 

Sommaire

 

Editorial : sexualités en révolutions par Ludivine Bantigny, Fanny Gallot et Frédéric Thomas

 

Discours et théorisation des sexualités

  • Révolution morale et révolution politique : de la puissance d’être à l’affranchissement, les saint-simoniennes (1832 – 1834) par Bérangère Kolly
  • La seconde mort d’alexandra kollontaï ? par Jean-Guillaume Lanuque
  • Recherches surréalistes sur la sexualité. Esquisse d’une réévaluation par Frédéric Thomas
  • Une approche matérialiste du deuxième sexe de beauvoir est-elle possible ? par Florent Schoumacher
  • Politiser les sexualités. Débats et engagements en sciences sociales par Ludivine Bantigny

 

Pratiques et expérimentations militantes

  • Faire la révolution ou faire l’amour ? Le mouvement communiste et la question de la sexualité aux Philippines par Gwenola Ricordeau
  • Contrôler et organiser la sexualité dans un mouvement armé insurgé : le cas de la guérilla colombienne des FARC- EP par Elodie Gamache
  • La revendication homosexuelle et l’extrême gauche en France dans les années 1970 : de la ligue communiste révolutionnaire au trimestriel masques par Luc Pinhas
  • Le projet révolutionnaire à l’épreuve du viol. Le cas de « Révo » puis de l’OCT (1975-1979) par Fanny Gallot
  • Notes sur la pédophilie dans les années 1968 : un combat révolutionnaire ? par Fanny Gallot

 

Mouvements sociaux informels

  • Un activisme informel : la sexualité en prison pour hommes par Arnaud Gaillard
  • « Groupies ». Expérimentations sexuelles, transgressions de genre et stigmatisation sociale des fans de rock des années 1950 aux années 1970 par Florence Tamagne

 

Dernier numéro de la revue Journal of Women’s History (Law, Marriage, and Women’s Agency: Studies from the Anglo-American and Iranian Worlds)

Dernier numéro de la revue: Journal of Women’s History

Law, Marriage, and Women’s Agency: Studies from the Anglo-American and Iranian Worlds

https://muse.jhu.edu/journals/journal_of_womens_history/toc/jowh.28.1.html

 

 

Volume 28, Issue 1, Spring 2016

 Editorial Note:

Law, Marriage, and Women’s Agency: Studies from the Anglo-American and Iranian Worlds

Elisa Camiscioli, Jean H. Quataert

 

Articles

Revisiting Ecclesiastical Adultery Cases in Eighteenth-Century England

Junko Akamatsu

 

“Woman and Her Needs”: Elizabeth Oakes Smith and the Divorce Question

Adam Tuchinsky

 

Gender, Space, and Ritual: Women Barristers, the Inns of Court, and the Interwar Press

Ren Pepitone

 

Business and Politics as Women’s Work: The Australian Colonies and the Mid-Nineteenth-Century Women’s Movement

Catherine Bishop, Angela Woollacott

 

Women Writing Women: Early Iranian Feminism and the Memoir of Tāj us-Saltanih

Shadi Ghazimoradi

 

Rejecting Reproduction: The National Organization for Non-Parents and Childfree Activism in 1970s America

Jenna Healey

 

Book Reviews

The History of Marriage through the Lens of Case Studies

Denise Z. Davidson

 

Enterprising Women

George Robb

 

Lost Stories of Women’s Alliances and Networks

Claire Schen

 

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Appel à contributions « Displacement »

La revue Signs: Journal of Women in Culture and Society lance un appel à contibutions autour les questions concernant le lieu, le genre, et le « déplacement. »

Appel à contributions « Displacement »

La revue Signs: Journal of Women in Culture and Society

http://signsjournal.org/for-authors/calls-for-papers/#displacement

Call for Papers: Displacement

Signs: Journal of Women in Culture and Society invites submissions for a special issue titled “Displacement,” slated for publication in spring 2018.

The current refugee crisis gives new urgency to questions of gendered displacement. The United Nations’ most recent statistics place the number of registered Syrian refugees at 4.7 million, 50.7 percent of whom are women and over half of whom are children under eighteen. During the same period, tens of thousands of Central American women and children have crossed the Rio Grande into the United States. Feminists have already responded to concerns about sexual violence in refugee camps and during refugees’ journeys and to the gendered response to the crisis on the part of receiving states (i.e., demographic concerns surrounding gender ratios of migrants admitted). What are the larger questions of “displacement” that require an interdisciplinary and transnational feminist lens?

This special issue of Signs seeks submissions reflecting multifaceted, innovative, and interdisciplinary approaches to the question of displacement, as well as the potential for attention to displacement to address and transform central questions in feminist theory, including how feminists approach larger questions of space, place, and subjectivity. Feminist scholars have a long history of engagement with the question of displacement; across disciplines, feminist scholars have described, theorized, and critiqued gendered forms of displacement and how these displacements have shaped and reshaped geopolitics, national borders, political discourses, narrative form, and ethnic and racial formations both contemporarily and historically. Questions of place and belonging have long been at the heart of cultural work in literature, theater, visual culture, and the arts. We invite submissions on the theme of displacement widely conceived and at multiple scales—the subjective, the family, the city; regional, national, transnational, and global.  Possible subjects include:

  • How humanitarian and state responses to displaced persons depend on, reinforce, or transform gendered, racial, and sexual norms.
  • Visual and narrative representations of displacement in relation to gendered and racialized subjectivities.
  • Cultural representations of displacement, migration, belonging, and exile. Critical and historical investigations and comparisons of feminist ideas of these subjects.
  • Reverberations of historical displacements in the contemporary world.
  • Claims to space and place as forms of resistance to displacement or as the basis for social movements (i.e., landless movements, right to the city).
  • Dispossession and displacement as central to neoliberalism, capitalist development, colonization, and slavery. How are dispossession and displacement related?
  • How experiences of displacement reshape constructions of “home” or the nation.
  • Critical assessments of homophobic and gender-based violence as sources of displacement.
  • Gendered figurations of internally and externally displaced persons as threats to national sovereignty or borders. The production of new forms of intimacy through displacement or the creation of new social movements through and in response to displacement.
  • The way that ethical norms and perspectives ignore or undervalue the importance of gender and gendered perspectives with regard to displacement.

Pieces that critically examine or call into question distinctions between migrants, refugees, and internally displaced persons are also welcome.

Signs particularly encourages transdisciplinary and transnational essays that address large questions, debates, and controversies without employing disciplinary or academic jargon. We welcome essays that make a forceful case for why displacement demands a specific and thoughtfully formulated interdisciplinary feminist analysis and why it demands our attention now.  We seek essays that are forceful, passionate, strongly argued, and willing to take risks.

The deadline for submissions is September 15, 2016. Denise Horn, Assistant Professor of Political Science and International Relations at Simmons College, and Serena Parekh, Associate Professor of Philosophy at Northeastern University, will serve as guest editors of the issue.

Manuscripts may be submitted electronically through Signs’ Editorial Manager system at http://signs.edmgr.com and must conform to the guidelines for submission available at http://signsjournal.org/for-authors/author-guidelines/. This call for papers is also available as a PDF.

 

 

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Présentation-débat du numéro Age et Sexualité de la revue Clio à la librairie Violette & co, 2 mars 2016

A l’occasion de la sortie du dossier spécial de la revue Clio sur « Age et Sexualité », la librairie Violette & Co, 102 rue de Charonne (Paris 11e) organise une présentation-débat le mercredi 2 mars 2016 de 19H à 20H30. Marie Bergström, Lucas Monteil et Mathieu Arbogast seront invités à échanger autour du thème Genre, sexualité et écart d’âge. Les échanges sont animés par Michel Bozon et Juliette Rennes qui ont coordonné ce numéro thématique. L’entrée est libre.

Sans titre
****
Sommaire du dossier. CLIO. Femmes, Genre, Histoire 42/201

 Âge et sexualité

Responsables du numéro : Michel BOZON & Juliette RENNES

Michel BOZON & Juliette RENNES
Histoire des normes sexuelles : l’emprise de l’âge et du genre

*Dossier*
Sandra BOEHRINGER & Stefano CACIAGLI
 L’âge des amours.
Genre et réciprocité érotique en Grèce archaïque

Christine THÉRÉ
 Âge de retour et retour d’âge :
l’asymétrie entre les sexes dans les discours médicaux
en France (1770-1836)

Ophélie RILLON
 Sexualité juvénile sous contrôle
dans les écoles secondaires maliennes (1960-1970)

Jean BÉRARD & Nicolas SALLÉE
 Les âges du consentement. Militantisme gai et sexualité des mineurs en France et au Québec (1970-1980)

Marie BERGSTRÖM
 L’âge et ses usages sexués sur les sites
de rencontres en France (années 2000)

Lucas MONTEIL
 De l’« Amour vieux-jeune ». Âge, classe et homosexualité masculine en Chine post-maoïste

*Regards complémentaires*

Mathieu ARBOGAST
 Plus de leur âge ? La sexualité des femmes de 50 ans dans les séries TV au début du XXIe siècle

*Documents*
Christiane KLAPISCH-ZUBER La Fontaine de Jouvence.
Bain et jeunesse entre XIVe et XVIe siècle

Lynn BOTELHO
/Les Trois âges et la Mort /du peintre Hans Baldung (XVIe siècle)

Didier LETT Genre et violence sexuelle à l’encontre des enfants dans les archives judiciaires de Bologne au XVe siècle

Sommaire complet du numéro

Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l'Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l'époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

Conférence de Geneviève FRAISSE « La sexuation du monde, réflexions sur l’émancipation », 23 février

Mardi 23 février 2016, de 17h15 à 19h15 aura lieu une conférence de Geneviève FRAISSE, philosophe, directrice de recherche émérite au CNRS, membre du comité scientifique de PRESAGE sur « La sexuation du monde, réflexions sur l’émancipation »

La conférence se tiendra à Sciences Po, 27 rue St Guillaume (75007), dans la salle F. Goguel (5ème étage – en passant par le jardin).

Pour assister, il faut s’inscrire par mail auprès de valerie.richard@sciences-po.fr

Plus d’informations sur le site http://www.programme-presage.com/conferences.html

Journée d’étude du jeudi 25 février 2016: Pour une approche croisée des quartiers populaires

Le Groupe de Travail « Produire la ville “ordinaire” » du LabEx DynamiTe organise une journée d’étude sur le thème « Pour une approche croisée des quartiers populaires ». Elle se déroulera :

le jeudi 25 février 2015
de 9h à 17h
EHESS – Bâtiment « Le France » (salle 005)
190-198 avenue de France – 75013 Paris

 Ce séminaire part de travaux analysant les quartiers populaires comme espaces de ressources, d’ancrage et d’appropriation. Il souhaite ouvrir une réflexion à la fois théorique et méthodologique sur les apports d’une démarche qui croiserait plusieurs disciplines, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’urbanisme et la photographie, en discutant de leurs cadres théoriques et pratiques, de leurs singularités comme de leurs points communs et éventuelles filiations. La journée s’articulera autour de courtes présentations dans l’objectif de laisser une large part aux discussions collectives. Avec la participation de : Cécile Cuny (sociologue) ; Sylvie Fol (urbaniste) ; Pierre Gilbert (sociologue) ; Marie Morelle (géographe) ; Hortense Soichet (photographe) ; Cécile Vignal (sociologue) ; Charlotte Vorms (historienne).
Voici le programme:

Appel à communications, Congrès International des Sociologues de Langue Française

XXe Congrès International des Sociologues de Langue Française

Sociétés en Mouvement, Sociologie en Changement

4-8 juillet 2016

Montréal

 

Avant le 31 janvier 2016 :

  • Proposer une communication
  • Demander un bourse AISLF du Congrès

CR04 – Sociologie des rapports sociaux de sexe


Pour un renouveau des approches sociologiques du genre dans les sociétés contemporaines en mouvement

La thématique générale du XXe congrès de l’AISLF invite à un renouvellement potentiel des approches théoriques et méthodologiques visant à rendre compte de la réalité sexuée des sociétés contemporaines. Les approches théoriques du genre sont fortement marquées par les conditions sociohistoriques (les « Trente glorieuses ») et géographiques (occidentales) de leur élaboration. Il paraît alors légitime de s’interroger sur les apports et limites des outils diffusés dans le dernier tiers du XXe siècle, dès lors qu’il s’agit d’appréhender de nouveaux phénomènes sociaux à l’orée du XXIe siècle. Comment appréhender les expériences sexuées au sein des sociétés contemporaines et rendre compte des nouveaux modes de régulation du genre qui émergent au sein des « sociétés en mouvement  ?

1. La complexité des effets sexués des grandes évolutions sociétales contemporaines

Un premier ensemble de communications prend pour objet central les grandes évolutions contemporaines, telles que la globalisation des enjeux économiques et écologiques, la transformation du travail, la dématérialisation, le vieillissement et le care, etc. Dans chaque cas, il s’agira d’analyser les effets de ces évolutions sur les configurations de genre, toujours de manière précise et historicisée.

2. L’institutionnalisation des politiques d’égalité et des études genre dans les sociétés de l’individualisation

Ces communications s’intéressent au processus d’institutionnalisation des activités de promotion de l’égalité femmes-hommes et/ou aux espaces formels de production et diffusion de connaissances sur les inégalités de sexe. Il s’agit de comprendre la pluralité des représentations de « l’égalité », qui sous-tendent les actions publiques en sa faveur, et les initiatives en matière d’enseignement et de recherche sur le genre, dans un contexte parfois marqué de fortes résistances sociales.

3. Les implications des grandes évolutions sociales pour l’approche sociologique du genre

Si les sociétés contemporaines sont effectivement marquées par « l’indétermination croissante des expériences sociales des femmes et des hommes » (cf. Actes du Congrès de Rabat), quels sont le sens et la finalité d’une sociologie du genre ? Depuis une quarantaine d’années, les travaux sur le genre ont été fondés sur le postulat d’une signification sociale majeure des appartenances catégorielles et sur l’idée de leur pouvoir prédictif des devenirs sociaux, différenciés et hiérarchisés, chez les individus sexués. Les « épreuves de vie » auxquelles hommes et femmes sont confronté·e·s dans différents contextes sociaux deviennent-elles de plus en plus indifférenciées ou demeurent-elles marquées par des spécificités de sexe, même partiellement reconfigurées ? Ces évolutions sonnent-t-elles le glas de la sociologie du genre ou appellent-t-elles à son adaptation ?

Les propositions comportant une dimension empirique documentée seront privilégiées. Elles devront s’inscrire dans la thématiques des « sociétés en mouvement » et dans celle d’un sociologie « en changement ». Il s’agit bien de montrer comment les « transformations sociales » se manifestent dans les expériences des individus sexués et comment elles alimentent une consolidation ou une reconfiguration des normes et des pratiques de genre.

Les responsables du CR4 prévoient d’organiser plusieurs séances communes avec d’autres CR ou GT de l’AISLF. Les partenariats seront déterminés en fonction des propositions de communication reçues et sélectionnées, notamment avec le GT07 (Sociologie des sexualités), le CR06 (Parcours de vie et vieillissement), le CR07 (Éducation, formation, socialisation), et le CR32 (Savoirs, métiers, identités professionnelles). Les propositions de communication qui s’inscrivent à l’interface de ces thématiques seront particulièrement appréciées.

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Séminaire 14 janvier : La routine des aliénés (17h-20h)

Le jeudi 14 janvier, la troisième séance du séminaire “Genre et classes populaires” sur la notion de “routine-s” portera sur les asiles. Nous aurons le plaisir de recevoir deux historiens qui travaillent sur des espaces de traitement de la maladie mentale  :
Anatole Le Bras (historien, CHSP, Sciences Po Paris) : « Perturbation de la routine et internement. Entrée et sortie des internés à l’asile d’aliénés de Quimper. 1850-1900 »
et
Paul Marquis (historien, CHSP, Sciences Po Paris): « Fumer au quotidien, norme ou déviance? Sur les pratiques tabagiques à l’hôpital psychiatrique de BlidaJoinville
(1933-1963)

 

Le séminaire a lieu à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne salle Picard 3, entrée au 17 rue de la Sorbonne, 75005, escalier C, 3ème étage, la salle Picard 3 est après les portes battantes, de 17h à 20h, car nous avons deux intervenants. L’entrée des bâtiments est libre,  en disant que vous venez assister au séminaire Genre et Classes Populaires.

Dernier numéro de la revue: Gender & History, Special Issue: Men at Home: Domesticities, Authority, Emotions and Work

Dernier numéro de la revue: Gender & History

 

Volume 27, Issue 3, November 2015

 

Special Issue: Men at Home: Domesticities, Authority, Emotions and Work

Edited by: Raffaella Sarti

Articles:

Men at Home: Domesticities, Authority, Emotions and Work (Thirteenth–Twentieth Centuries) (pages 521–558)

   Raffaella Sarti

 

Part I – Which Domesticities?

 

Home and Away: The Flight from Domesticity in Late-Nineteenth-Century England Re-visited (pages 561–575)

   John Tosh

 

Illicit Intimacies: The Imagined ‘Homes’ of Gilbert Innes of Stow and his Mistresses (1751–1832) (pages 576–590)

Katie Barclay

 

Native American Men – and Women – at Home in Plural Marriages in Seventeenth-Century New France (pages 591–610)

   Sarah M. S. Pearsall

 

Lock Up Your Daughters! Male Activists, ‘Patriotic Domesticity’ and the Fight Against Sex Trafficking in England, 1880–1912 (pages 611–627)

   Rachael Attwood

 

Domesticity as Socio-Cultural Construction: Domestic Slavery, Home and the Quintal in Cabo Delgado (Mozambique) (pages 628–648)

   Francesca Declich

 

 

Part II – Male Authority, Love and Conflicts

 

Meanings of Fatherhood in Late-Medieval Montpellier: Love, Care and the Exercise of Patria Potestas (pages 651–668)

   Lucie Laumonier

 

Generations of Men and Masculinity in Two Late-Medieval Biographies of Saints (pages 669–683)

   Marita von Weissenberg

 

The Moretti Family: Late Marriage, Bachelorhood and Domestic Authority in Seventeenth-Century Venice (pages 684–702)

   Lisa Dallavalle

 

Fathers at Home: Life Writing and Late-Victorian and Edwardian Plebeian Domestic Masculinities (pages 703–717)

   Julie-Marie Strange

 

 

Part III – Material Culture, Household Economy and Work

 

A Passion for Porcelain, Silverware and Furniture in Male Aristocratic Homes (in Seventeenth- and Eighteenth-Century Central Italy) (pages 721–735)

   Benedetta Borello

 

The Early Modern German Professor at Home – Masculinity, Bachelorhood and Family Concepts (Sixteenth–Eighteenth Centuries) (pages 736–751)

   Elizabeth Harding

 

Husbands, Masculinity, Male Work and Household Economy in Eighteenth-Century Italy: The Case of Turin (pages 752–772)

   Beatrice Zucca Micheletto

 

Informal Economies and Masculine Hierarchies in Slave Communities of the US South, 1800–65 (pages 773–787)

   David Doddington

 

Part IV – Men at Home between Tradition and Innovation

 

The Bureaucrat, the Mulla and the Maverick Intellectual ‘at Home’: Domestic Narratives of Patriarchy, Masculinity and Modernity in Iran, 1880–1980 (pages 791–811)

   Joanna de Groot

 

Masculine Ways of Being at Home: Hobbies, Do-It-Yourself and Home Improvement in Argentina (1940–70) (pages 812–827)

   Inés Pérez

 

Fathers in 1960s Switzerland: A Silent Revolution? (pages 828–843)

   Caroline Rusterholz

 

Is the Personal Political for Men too? Encounter and Conflict between ‘New Left’ Men and Feminist Movements in 1970s Italy (pages 844–864)

   Paola Stelliferi

 

“The Ultimate Extension of Gay Community”: Communal Living and Gay Liberation in the 1970s (pages 865–881)

   Stephen Vider

Katie Jarvis

Assistant Professor of History at the University of Notre Dame. Je suis maître de conférences en histoire à l'University of Notre Dame. Mes recherches portent sur des marchandes parisiennes qui s’appellent les Dames des Halles pendant la Révolution française. En les utilisant comme un prisme, je demande comment les révolutionnaires ont négocié la double croissance des aspirations démocratiques et le capitalisme à travers leur métier quotidien. J’examine la façon dont les Dames ont inventé une notion de citoyenneté naissante qui a eu le travail, plutôt que le sexe, comme la base. En même temps, j'analyse comment les révolutionnaires ont débattu le rôle politique des classes populaires par les marchandes en détail. La nation française - et une grande partie de l'Europe – s’accapareraient dans ces problèmes pour des décennies.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn