« Les métiers ont-ils un sexe », événement organisé par le PRESAGE le 10 février

Le Programme de recherche et d’enseignements des savoirs sur le genre propose une réflexion sur le sexe des métiers.

Dans le cadre des journées proposées par le PRESAGE, le 10 février, à 17h, en partenariat avec le Laboratoire de l’égalité, Françoise Vouillot viendra présenter son ouvrage « Les métiers ont-ils un sexe ? »

http://www.programme-presage.com/details/events/les-metiers-ont-ils-un-sexe.html

Lieu : Sciences Po, 56 rue des St Pères, salle Goguel (5ème étage)

Pour s’inscrire: https://www.weezevent.com/rdv-de-legalite-les-metiers-ont-ils-un-sexe

Présentation du livre

En France, seuls 12% des métiers sont mixtes. Aux hommes la production et l’ingénierie, aux femmes l’éducation, la santé, le social. Existerait-il des métiers plutôt féminins ou plutôt masculins ? Filles et garçons auraient-ils des aptitudes spécifiques qui les orienteraient « naturellement » vers des professions différentes ? L’objet de ce livre est de démonter les ressorts de la division sexuée du travail, porteuse d’inégalités, et de révéler tout l’intérêt pour la société d’une réelle mixité des métiers.
Cet ouvrage aborde notamment, chiffres à l’appui, l’influence des stéréotypes de sexe, des pratiques des personnels pédagogiques et de l’histoire des politiques d’éducation sur l’orientation des filles et des garçons. Les nombreuses citations et zooms informatifs apportent un éclairage essentiel sur les études existantes et les initiatives développées pour favoriser la mixité des métiers.


Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l’Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l’époque moderne et contemporaine.

More Posts - Website

A propos Clyde Plumauzille

Docteure en histoire de l’Université Paris 1 et allocataire postdoctorante de l’Institut Emilie du Châtelet, mes recherches portent sur les économies intimes des classes populaires féminines à l’époque moderne et contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *